Médecines Douces



Paris





HONcode









De la suggestion envisagée au point de vue pédagogique. Hypnose et Histoire



De la suggestion envisagée au point de vue pédagogique. Hypnose et Histoire
Ce texte publié en 1887 nous montre des situations cliniques qui demeurent d'actualité, mais dont l'approche sémantique change. A la fin du XIXe siècle, les thérapeutes étaient préoccupés par l'amélioration de leurs patients à la fois sur le plan clinique, mais aussi moral, considérant l'hypnose comme un vecteur pédagogique privilégié. En estimant que pédagogie et moralité soient appariés... Certains y voient davantage une orthopédie mentale sujette à caution et dérives. De nos jours, la dimension morale s'estompe et fait place à des termes issus du vocabulaire économique, voire commercial, dont un des plus emblématiques est la gestion. Est-ce un recadrage hypocrite ? Quelles valeurs sont maintenant correctes ou plutôt politiquement correctes ? Ou bien autre chose... Ce débat qui pose aussi, à sa façon, les limites d'applications de l'hypnose, reste ouvert à la suite de celui de nos prédécesseurs. Patrick Bellet
L’étude attentive des progrès réalisés dans le domaine de la suggestion par l’Ecole de Nancy nous a fait nous demander s’il n’était pas temps pour la pédagogie de revendiquer sa part dans le mouvement scientifique qui s’accomplit.

Déjà les observations nombreuses recueillies par M. Auguste Voisin, à la Salpétrière, observations dans lesquelles il démontre d’une façon indiscutable que l’hypnotisme a été entre ses mains, non seulement un moyen de guérir la folie, mais encore un agent moralisateur de la plus grande efficacité, pouvaient faire prévoir qu’on songerait tôt ou tard à utiliser l’hypnotisme comme moyen d’éducation.

Lorsqu’on voit avec quelle facilité relative M. A. Voisin parvint, par l’hypnotisation et surtout par la suggestion hypnotique, à transformer sa première malade, Jeanne Sch…, âgée de 22 ans, voleuse, prostituée, brutale, ordurière, paresseuse, malpropre et incorrigible en une personne obéissante, soumise, honnête, laborieuse et propre, on ne peut manquer d’être vivement impressionné.

Cette fille n’avait pas voulu lire une ligne depuis plusieurs années ; M.Voisin lui suggéra d’apprendre par cœur plusieurs pages d’un livre de morale et les lui fit réciter devant les auditeurs de son cours.

Il lui fut tout aussi facile de raviver chez elles ses sentiments affectifs éteints. La guérison a été durable, puisque Jeanne Sch… a pu être admise comme employée dans un établissement hospitalier où sa conduite est irréprochable.

Cette première tentative a été suivie, à la Salpétrière, de beaucoup d’autres dont le résultat a été aussi satisfaisant. Dans sa clientèle de la ville, M. Voisin a obtenu les mêmes succès, puisqu’il a pu dans un cas, faire en sorte, par la suggestion hypnotique qu’une femme, dont le caractère était insupportable, devint douce, affectueuse avec son mari et cessât de se laisse aller à la colère.

Les expériences de M. Voisin portaient sur des adultes. M le docteur Liébault nous a communiqué plusieurs observations d’un intérêt beaucoup plus considérable au point de vue qui nous occupe puisqu’elles ont trait à des enfants.

Nous nous bornerons à signaler les deux suivantes :

Dans le premier cas, l’expérience fut tentée fortuitement ; elle n’en fut pas moins concluante. On avait amené à la clinique du docteur Liébault un enfant atteint d’une affection nerveuse et qui refusait de se laisser hypnotiser.

Un frère du petit malade, collégien robuste et bien portant, qui assistait à la séance, offrit spontanément de se laisser hypnotiser, pour montrer qu’il n’avait pas peur.

Pendant qu’il dormait, la mère raconta au docteur Liébault que son fils n’avait jamais été que le dernier de sa classe, parce qu’il refusait obstinément à travailler. On profita de son sommeil pour lui suggérer de mettre plus d’application dans ses études, de travailler avec ardeur. Le résultat fut complet. Pendant six semaines il donna l’exemple d’une assiduité et d’une application inaccoutumée, à tel point qu’il fut deux fois le premier de sa classe.

Dans le second cas, il s’agissait d’un jeune idiot qui lui fut amené pour une incontinence d’urine. Ce malade n’avait jusqu’alors été accessible à aucune culture intellectuelle. On n’avait pu lui apprendre ni à lire ni à compter. M. Liébault le soumit à de fréquentes séances d’hypnotisme pendant lesquelles il s’efforça, par suggestion, de développer chez lui la faculté d’attention tout à fait absente. Au bout de deux mois, cet idiot connaissait ses lettres et avais appris les quatre règles de l’arithmétique.

De la suggestion envisagée au point de vue pédagogique. Hypnose et Histoire
M. le docteur Dumont, de Nancy, a aussi recueilli un certain nombre de faits du même ordre.

Dans une de ses cliniques, M. le professeur Bernheim prononçait récemment cette affirmation :

Tous les enfants sont suggestibles, c’est-à-dire susceptibles d’être soumis à la suggestion hypnotique. En effet, les enfants, depuis l’âge de raison, s’hypnotisent en général très facilement. Il suffit souvent de leur fermer les yeux, de les tenir clos pendant quelques instants, de leur dire de dormir, puis d’affirmer qu’ils dorment.

Ce n’est pas seulement dans l’état de sommeil que la suggestion agit sur l’enfant comme sur l’adulte ; elle agit aussi à l’état de veille.

Et ce n’est pas là la moindre partie de l’œuvre de l’Ecole de Nancy que d’avoir mis en lumière ce fait capital. Un des caractères du sommeil hypnotique, c’est l’automatisme dans lequel se trouve l’individu endormi.

Par la suite de l’inertie passagère de sa volonté, il subit toutes les impulsions qu’on lui donne. A l’état de veille, le sujet peut se trouver de lui-même dans un état où il est disposé à accepter les affirmations, sans aucune réaction et sans aucun contrôle de sa volonté ni de son esprit.

Mais il est encore d’autres cas où, l’absence de toute suggestion venant d’autrui, l’individu agit sous l’influence de suggestions qu’il se fait involontairement à lui-même. Ces auto-suggestions sont le résultat de l’imitation.

Les faits d’imitation prennent naissance chez tout le monde, cependant l’enfance est l’âge où l’on est le plus prédisposé à les accomplir. Ils se développent à l’état de veille dans les moments où la faculté d’attention, encore mal exercée ou fatiguée, cesse d’être vigilante.

Tout ce que nous venons de dire n’impose-t-il pas aux éducateurs la nécessité d’étudier de plus près qu’il ne l’ont fait jusqu’à ce jour l’influence de la suggestion et de l’imitation sur l’éducation des enfants.

Dès à présent, les observations que nous connaissons nous permettent de formuler quelques conclusions pratiques :

Lorsqu’on se trouvera en présence d’enfants simplement paresseux, indociles ou médiocres, on se bornera à faire sur eux des suggestions verbales, à l’état de veille. Pour quelles aient quelque efficacité, il sera utile de se mettre dans les mêmes conditions que les expérimentateurs de Nancy et en particulier M. Liébault.

Il faudra s’efforcer d’inspirer la plus grande confiance à l’enfant, l’isoler, lui mettre la main sur le front, lui faire les suggestions voulues avec douceur, avec précision, avec patience.

Lorsqu’on aura à se préoccuper de l’avenir d’enfants vicieux, impulsifs, récalcitrants, incapables de la moindre attention et de la moindre application, manifestant un penchant irrésistible vers les mauvais instincts, nous pensons qu’il n’y aura aucun inconvénient à provoquer l’hypnotisme chez ces créatures déshéritées.

Pendant le sommeil hypnotique les suggestions ont plus de prise. Elles ont un effet durable et profond. Il sera possible dans bien des cas, en les répétant autant que cela sera nécessaire, de développer la faculté d’attention chez ces êtres jusqu’alors incomplets, de corriger les mauvais instincts et de ramener au bien des esprits qui s’en seraient écartés infailliblement.

En terminant, je n’hésite pas à déclarer que, autant il y aurait d’inconvénients à pratiquer l’hypnotisme chez des sujets excellents, bien portants, autant il y aura d’avantages à l’appliquer, comme moyen pédagogique, à des sujets mauvais, vicieux ou malades.

Je dois ajouter que l’emploi de ce procédé sera surtout indiqué dans les cas où tous les autres moyens rationnels d’éducation auront échoué. Il devra toujours être appliqué sous la direction d’un médecin compétent et exercé.


Pour Lire la suite

Diffusé par hypnose-ericksonienne.org


Source : http://www.hypnose-ericksonienne.org/De-la-suggest...


Rédigé le 21/11/2010 à 17:41 modifié le 21/11/2010


Lu 1466 fois





Commentaires articles

1.Posté par Baudouin Labrique le 22/11/2010 11:11
Extrait de mon livre "Quand les thérapeutes dérapent"

"L’hypnose est également utilisée pour arriver à changer des comportements en rapport, par exemple, avec des addictions (alcool, drogue, tabac…). Elle s’assimile alors à une thérapie de type comportemental. Cela se révèle un leurre, si ce qui ne constitue qu’un outil n’est pas utilisé au sein d’une psychothérapie qui analyse et prend en charge l’identification des causes profondes pour lesquelles on s’adonne à l’assuétude ; une psychothérapie bien conduite peut alors mettre au jour les situations conflictuelles non résolues sous-jacentes et souvent profondément logées dans l’histoire du sujet.

Par rapport au comportementalisme sujet à caution, la psychothérapeute Alice Miller faisait observer :
"Une grande partie des thérapeutes offrent des thérapies comportementales pour combattre les symptômes des pa-tients sans chercher leurs significations et leurs causes, parce qu’ils sont persuadés qu’elles sont introuvables. Pourtant, dans la plupart des cas elles le sont mais elles sont toujours cachées dans l’enfance, et rares sont les personnes qui veulent la confronter "
.
Ces techniques comportementalistes se révèlent n’être alors que des emplâtres sur une jambe de bois : par effet boule de neige, l’anxiété reste toujours présente et on observe qu’elle se traduira inévitablement dans un autre comportement problématique, dont il faudra ensuite s’occuper... En effet, l’hypnose conduit à remplacer un automatisme par un autre, ce qui a pour conséquence par exemple, de glisser du tabagisme vers des comportements de malbouffe, ce qui risque en plus d’entraîner une prise indésirable de poids.
Agir ainsi, c’est créer de nouvelles bombes à retardement qui ne font que déplacer l’objet de l’assuétude et accroître d’autant la détresse du patient.

Copyright Baudouin Labrique

Nouveau commentaire :

Art-Thérapie | Bio, Produits Bio, Produits Biologiques | Chiropratique, Chiropraxie | EMDR - IMO - HTSMA | Fasciathérapie | Homéopathie | Hypnose - Hypnose Ericksonienne | Maternité - Bébé | Méthode Mézières | Microkinésithérapie | Musicothérapie | Naturopathie | Nutrition | Ostéopathie, Ostéopathes | Phytothérapie - Aromathérapie | Psychothérapies | Réflexologie | Sexualité - Sexologie | Shiatsu | Sophrologie | Thérapies Psycho-Corporelles | Thalassothérapie-Thermalisme | Coaching


Paris










Dans le forum





Petites Annonces
Hypnose Infos
Hypnose à Paris, Ericksonienne, Thérapeutique, Médicale. Cabinets de Praticiens en Thérapie Brève, EMDR-IMO, Formation, Consultations et Avis

 

Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille, Rennes, Reims, Le Havre, Saint-Etienne, Toulon, Grenoble, Angers, Dijon, Brest, Nîmes, Le Mans, Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Tours, Limoges, Villeurbanne, Amiens, Metz, Besançon, Perpignan, Orléans, Mulhouse, Caen, Boulogne-Billancourt, Rouen, Nancy, Avignon, Valence, Cannes…


Trouvez un thérapeute dans votre département, Marseille...


01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96

Paris 75001 75002 75003 75004 75005 75006 75007 75008 75009 75010 75011 75012 75013 75014 75015 75016 75017 75018 75019 75020


Acupuncture , Aromathérapie, Art thérapie, Auriculothérapie, Chiropratique, Clarification, Coaching, Decodage Biologique, Drainages Lymphatiques, EMDR-IMO, Enneagramme, Etiopathie, Eutonie, Fasciathérapie, Fleurs de Bach, Gestalt-Thérapie, Homéopathie, Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale, Hypnose Thérapeutique , Kinésiologie, Massage Sensitif, Médecine Traditionnelle Chinoise, Méthode Feldenkrais, Méthode Mézières, Naturopathie, Ostéopathie Ostéopathe , PNL, Phytothérapie, Produits Biologiques, Psychanalyse Psychanalyste, Psychologie Psychologue, Psychothérapie Psychothérapeute, Qi Gong, Rebirth, Reflexologie, Relaxation, Sexologie - Sexothérapie, Shiatsu, Somatothérapie, Sophrologie Sophrologue , Sympathicothérapie, Tai Chi, Yoga




Marseille


Liens Utiles Sites Thérapies Complémentaires - Mots clés les plus recherchés en Thérapies Complémentaires