Médecines Douces



Paris





HONcode









Traitement de la dyslexie: Une approche posturale de la dyslexie



Traitement de la dyslexie: Une approche posturale de la dyslexie














Soigner le syndrome de déficience posturale (SDP), aiderait à traiter la dyslexie. Une approche innovante et une nouvelle voie de traitement aux résultats encourageants.


Selon la définition de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la dyslexie est un trouble spécifique de la lecture. Il s’agit également d’un trouble persistant de l’apprentissage du langage écrit caractérisé par de grandes difficultés dans l’acquisition et dans l’automatisation des mécanismes nécessaires à sa maîtrise (lecture, écriture, orthographe…). Les causes et les traitements sont à l’heure actuelle discutés et controversés et ne font l’objet d’aucun consensus médical.



Pour cette raison, l’enfant et ses proches sont bien souvent ballottés de praticien en praticien, orthophoniste, psychologue, pédiatre, neurologue, etc. Il y aurait pourtant urgence à se mettre d’accord, la dyslexie étant un véritable problème de santé publique : 10 % de la population scolaire est concernée.




« Son traitement est classiquement confié aux orthophonistes et aux psychologues, constate le Dr Gabriel Elie, ophtalmologiste à Brest. La stimulation du cerveau permet à certains enfants de « vivre » avec leur dyslexie, mais d’autres continuent à avoir des troubles importants. Les capacités intellectuelles sont tout à fait normales et pourtant les difficultés de lecture  persistent. Il n’y a jamais eu d’évaluation des résultats obtenus par les traitements, en particulier par l’orthophonie. »


Parce que son petit-fils de 8 ans était concerné, le Dr Gabriel Elie s’est intéressé à d’autres approches et a découvert le syndrome de déficience posturale – ou proprioceptive – (SDP) et son rôle dans la dyslexie.




Le syndrome de déficience posturale


Le traitement postural de la dyslexie est né au Portugal dans les années 1980, de la rencontre du Dr Martin Da Cunha, médecin en rééducation fonctionnelle et du Dr Da Silva, un ophtalmologiste qui a fait le lien entre la proprioception et la dyslexie. La proprioception est cette sensibilité … … profonde qui donne à l’individu la perception de son corps et de sa situation dans l’espace. « Grâce à elle, précise le Dr Gabriel Elié, on habite son corps et on contrôle ses gestes. Dans ce mécanisme, les yeux et la posture sur les pieds sont fondamentaux. L’enfant dyslexique localise mal les différents segments de son corps. Il accommode mal. Il rate le test main-œil mettant en évidence un dysfonctionnement entre la perception visuelle et le geste. C’est comme un manque de concordance entre ce qu’il voit et ce qu’il sent avec sa main. » Ce trouble, ou syndrome de déficience proprioceptive, se diagnostique aisément, pour peu que l’on se livre à un examen approfondi. Ces enfants ont aussi, souvent, des contractions et des points douloureux provoqués par de fortes tensions musculaires. Ils sont mal campés sur leurs jambes et ont des problèmes d’équilibre. Ils sont parfois sujets aux entorses et aux vertiges.




La rééducation posturale


Le traitement repose sur la prescription de lunettes à prismes qui permettent d’agir sur les muscles oculaires, de semelles pour améliorer la posture, le tout assorti à une rééducation posturale : des exercices à effectuer régulièrement. Les prismes dévient la lumière. Ils modifient la direction du regard et agissent ainsi sur la tension des muscles oculaires. Les muscles qui se contractaient indûment se relâchent, jusqu’au bas du corps. « Lorsque l’on porte des lunettes à prismes, explique le Dr Gabriel Elie, l’œil envoie des informations qui aident la proprioception à se réharmoniser et de nouvelles commandes cérébrales se mettent en place. Peu à peu, les lunettes régularisent la proprioception des muscles oculaires et normalisent la localisation spatiale des mots à lire. » La puissance et l’orientation du prisme dépendent du type de SDP. Pour chaque verre, il faudra compter 20 euros de plus qu’un verre normal.

Les parents doivent veiller à ce que l’enfant effectue régulièrement ses exercices de reprogrammation à la fois respiratoire et posturale. Ceux-ci lui permettent de mieux marcher et de se tenir correctement debout. Il en existe aussi pour adopter de bonnes attitudes de lecture et d’endormissement. Ce travail global permet de décontracter le corps et calme les enfants  trop remuants.




Un centre multipraticiens


« Traiter le SDP, affirme le Dr Gabriel Elie, permet une amélioration significative de la dyslexie dans un grand nombre de cas, et cela simplement à l’aide de lunettes et de semelles. Les lunettes ressemblent à toutes les autres  et n’attirent pas le regard. Quant aux semelles de posture, fabriquées sur mesure et glissées dans les chaussures, elles sont totalement invisibles. »

Pendant de nombreuses années, seuls quelques ophtalmologues éparpillés dans l’Hexagone proposaient cette approche. L’ouverture à Paris, en octobre 2006, d’un centre thérapeutique (1) regroupant une équipe pluridisciplinaire (pédiatre, orthoptiste, ophtalmologue, podologue), offre de nouvelles perspectives aux parents. Ce centre regroupe en un même lieu les différentes compétences nécessaires au dépistage, au diagnostic et à la prise en charge du syndrome de déficience proprioceptive.


Pour les parents, le principal bénéfice est d’avoir tous les interlocuteurs sous la main. L’enfant n’est plus ballotté entre différentes structures. Le protocole de soins s’étale en général sur deux ans avec une première consultation qui dure au minimum une demi-journée. La plupart du temps, les enfants continuent parallèlement l’orthophonie jusqu’à l’amélioration de la lecture.




(1) Centre médical dédié au soin de

la dyslexie Prodys.  11, bis avenue

Mac Mahon,

75017 Paris.

Tél. : 01 45 74 10 10.


Source : limpatient.wordpress.com


Rédigé le 22/05/2008 à 14:55 modifié le 16/07/2009


Lu 46761 fois





Commentaires articles

1.Posté par ismail mounir le 27/12/2014 22:53

2.Posté par Eric le 22/05/2015 16:47
Il est intéressant de voir que le traitement des troubles proprioceptifs se développe enfin. Mais il faut rendre à Cesar ce qui est à Cesar. A savoir, que cette méthode a été adaptée et développée en France depuis le debut des années 2000 par le Docteur Quercia.
Mon fils a été accompagné avec succès et nous lui devons beaucoup. Cela ne supprime pas un accompagnement orthophonique mais les résultats sont importants dès l'adaptation avec lunettes prismatiques et semelles proprioceptives.
Avoir un opticien adapté est aussi indispensable.

3.Posté par STEPH le 12/01/2017 16:02
Bonjour,

Mon fils a très certainement plusieurs troubles DYS et il a beaucoup de mal à suivre le rythme de sa classe de CP. J'aimerais l'aider et je souhaiterais savoir si vous connaissez des praticiens sur la manche ou le calvados qui traite ce problème par une approche posturale.

Merci d'avance pour votre réponse

4.Posté par falkenrodt le 20/07/2017 08:30
Bonjour
mon fils est dyslexique et dyspraxique.
Y a t il des praticiens en Moselle?
Merci

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :

Acouphènes | Cancer - Cancerologie | Conduites addictives - Addictions | Céphalées - Migraines | Cervicalgies | Dépression | Douleurs | Dyslexie - Dyspraxie | Fatigue | Fibromyalgie | Gynécologie, traitements en uro-gynécologie | Hyperactivité | Problèmes de Couple - Thérapie de Couple | Psycho | Régurgitation du nourrison | Sexualité - Troubles de la Sexualité | Spasmophilie | Stress - Anxiété | Syndrome de l'Intestin Irritable | Troubles Comportements Alimentaires | Troubles mémoire | Trouble obsessionel compulsif - TOC | Troubles du sommeil - Insomnies | Violences contre les Femmes & les Hommes


Paris










Dans le forum





Petites Annonces
Hypnose Infos
Hypnose à Paris, Ericksonienne, Thérapeutique, Médicale. Cabinets de Praticiens en Thérapie Brève, EMDR-IMO, Formation, Consultations et Avis
Au sujet d'Hypnose
Autour de l'Hypnose: EMDR, Thérapie Brève & Intégrative. De la Formation au Thérapeute. Paris, Marseille, Nancy

 

Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille, Rennes, Reims, Le Havre, Saint-Etienne, Toulon, Grenoble, Angers, Dijon, Brest, Nîmes, Le Mans, Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Tours, Limoges, Villeurbanne, Amiens, Metz, Besançon, Perpignan, Orléans, Mulhouse, Caen, Boulogne-Billancourt, Rouen, Nancy, Avignon, Valence, Cannes…


Trouvez un thérapeute dans votre département, Marseille...


01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96

Paris 75001 75002 75003 75004 75005 75006 75007 75008 75009 75010 75011 75012 75013 75014 75015 75016 75017 75018 75019 75020


Acupuncture , Aromathérapie, Art thérapie, Auriculothérapie, Chiropratique, Clarification, Coaching, Decodage Biologique, Drainages Lymphatiques, EMDR-IMO, Enneagramme, Etiopathie, Eutonie, Fasciathérapie, Fleurs de Bach, Gestalt-Thérapie, Homéopathie, Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale, Hypnose Thérapeutique , Kinésiologie, Massage Sensitif, Médecine Traditionnelle Chinoise, Méthode Feldenkrais, Méthode Mézières, Naturopathie, Ostéopathie Ostéopathe , PNL, Phytothérapie, Produits Biologiques, Psychanalyse Psychanalyste, Psychologie Psychologue, Psychothérapie Psychothérapeute, Qi Gong, Rebirth, Reflexologie, Relaxation, Sexologie - Sexothérapie, Shiatsu, Somatothérapie, Sophrologie Sophrologue , Sympathicothérapie, Tai Chi, Yoga




Marseille


Liens Utiles Sites Thérapies Complémentaires - Mots clés les plus recherchés en Thérapies Complémentaires