Médecines Douces

J'ai mal, est-ce que c'est dans ma tête ? : les douleurs non-spécifiques



Les douleurs non-spécifiques : « J’ai mal » versus « on n’a rien trouvé, vous n’avez rien de grave »

Les données actuelles de la science apportent de nouveaux éclairages afin de prendre en charge la douleur de manière appropriée.

Nous savons actuellement que la douleur dépend du contexte et qu’elle est modulée par de nombreux facteurs.

De plus il n’existe pas de relation proportionnelle entre l’intensité de la douleur et la gravité de la lésion.

Un exemple simple ? On peut intensément souffrir en se coupant le doigt avec une feuille de papier alors qu’il est tout à fait possible d’être attaqué et gravement blessé par un requin sans ressentir aucune douleur tant nous sommes occupés à trouver une issue pour sauver notre vie.

Je reçois souvent des patients en séances qui souffrent de douleurs depuis de longs mois. Après avoir consulté un médecin et réalisés plusieurs examens (IRM, radiographie, scanner,…) la conclusion énoncée peut être la suivante : « vous n’avez rien, on ne trouve rien à l’imagerie ».

Effectivement, il est possible de ressentir de la douleur sans qu’il n’y ait de cause organique présente. Le meilleur exemple est encore celui des personnes ayant subi une amputation. Certaines de ces personnes expérimentent des douleurs du membre fantôme : elles ressentent de vives douleurs dans le membre qu’elles n’ont plus…

Bien souvent lors des consultations, j’entends le patient anticiper certaines conclusions et énoncer sur le ton de la défensive « ils n’ont rien trouvé mais je sais que ce n’est pas dans a tête ! ».

Bien entendu que ce n’est pas « dans votre tête » !


Cette affirmation en plus d’être extrêmement réductrice est culpabilisante… La douleur est bien plus complexe que cela.

Si effectivement des processus psychologiques sont à l’œuvre dans la perception de la douleur et que nos pensées et nos émotions y occupent une place importante et il est nécessaire d’expliquer au patient quels sont les différents mécanismes physiologiques (et donc réels !) de la douleur sur notre corps et notre cerveau.

Une prise en charge appropriée réside tout d’abord dans l’explication claire du fonctionnement de la douleur au patient.

Expliquer au patient que certains comportements mis en place face à la douleur peuvent être non-adaptés et peuvent entretenir la douleur, est primordial.

Ainsi en modifiant certaines habitudes, certaines expériences de la vie quotidienne du patient, ou même en travaillant sur les pensées rattachées à la perception douloureuse, il est possible d’observer des modifications, des améliorations et un mieux-être.

Dans ce cadre là, la remise en mouvement du patient (à travers une activité physique par exemple) et la réalisation de tâches connotées comme émotionnellement positives, l’apprentissage de techniques de méditation, de relaxation, de l’hypnose et l’autohypnose sont des stratégies qui ont démontrées leur efficacité et qui méritent d’être explorées par les patients en recherche de solutions.




Rédigé le 21/04/2017 à 21:11

Théo Chaumeil
Kinésithérapeute, Hypnothérapeute, Spécialisé en gestion de la douleur. Chargé de Formation en... En savoir plus sur cet auteur

Lu 441 fois





Commentaires articles

1.Posté par Hypnose Quimper le 30/04/2017 08:43
Merci pour votre article de qualité sur les douleurs. Ce qui compte est bien le ressentie du patient et une réponse adapter.
Encore merci, Théo

2.Posté par Marco le 29/08/2017 19:13
J'ai des douleurs du dos avec de l'arthrose. est-ce que l'hypnose peut faire quelque chose pour moi ?
Je suis sur Paris près de chez vous.
Merci

3.Posté par Théo Chaumeil le 31/08/2017 11:35
Bonjour Marco,

L'hypnose est en effet une technique indiquée pour diminuer la douleur. Après un examen clinique complet, je pourrai vous proposer le traitement le plus approprié en fonction de vos douleurs.

Bien à vous,

Théo Chaumeil www.hypnoseparis.fr/

Nouveau commentaire :

Hypnothérapeutes, Praticiens EMDR-IMO et Thérapies Brèves à Paris | Hypnose et Douleur | Thérapie EMDR-IMO | Thérapie de Couple | Historique de l'Hypnose | Gestion du Stress | Kinésithérapeutes


Paris












Hypnose & Thérapies Brèves
Hypnose Thérapeutique, Médicale, Ericksonienne, Thérapies Brèves Orientées Solution, EMDR-IMO sur Paris, Marseille. L'avis de professionnels de santé
Hypnose à Paris, Ericksonienne, Thérapeutique, Médicale. Cabinets de Praticiens en Thérapie Brève, EMDR-IMO, Formation, Consultations et Avis



Liens Utiles Sites Thérapies Complémentaires - Mots clés les plus recherchés en Thérapies Complémentaires