Médecines Douces



Paris





HONcode









Le Conseil de l'Ordre des Kiné de Paris a osé !

Quand les para-médicaux se prennent pour des médecins, et font ce que l’Ordre des Médecins n’a jamais osé faire… Alors, avant de disparaître (bientôt, peut-être, avec le nouveau gouvernement, le changement, c’est maintenant ?), le Conseil de l’Ordre des Kinésithérapeutes de Paris, avec un discours digne des plus belles heures du pétainisme, tire à boulets rouges sur les ostéopathes exclusifs et les massages sauvages.



Le Conseil de l'Ordre des Kiné de Paris a osé !
Dans son éditorial de la Lettre n°9 de juin 2012, Ludwig Serre, Président du Conseil de l’Ordre des Kinésithérapeutes de Paris s’en prend à l’exercice illégal du massage, et aux ostéopathes non-kinésithérapeutes.

Extraits :
« Une des attentes fortes est la lutte contre l’exercice illégal de la profession, en particulier celui du massage, élément emblématique du détournement des activités propres aux masseurs-kinésithérapeutes.

Conscients que l’impact de ces décisions judiciaires favorables à la profession est aujourd’hui limité au regard de l’ampleur de la pratique du massage et à l’usurpation de votre titre…. »


Alors quelques réflexions s’imposent:
1/ Les kinésithérapeutes sont débordés et leur carnet de rdv complet. Croyez-vous qu’ils aient vraiment besoin de « racoler » des patients pour des massages de bien-être ?

2/ Les kinésithérapeutes qui massent ne sont plus légion de nos jours. Combien de kinés prennent 2,3 patients en même temps, un sous les infra-rouges, l’autre en électrothérapie, et le dernier arrivé à l’espalier ?
(Mais si vous avez la chance d’être une belle blonde jeune et bien faite, alors peut-être posera-t-il sa main sur vous, et vous pourrez dire que votre kiné vous masse, lui)

3/ Depuis quand les kinés prennent-ils 30 minutes pour vous masser ?

4/ Ailleurs qu’en France, on ne dit pas kiné, mais physiothérapeute ! Ce qui veut bien dire qu’ils n’ont plus vocation à masser, mais à utiliser des procédés physiothérapiques

5/ Lors du Championnat de France de Football ou durant le dernier Championnat d’Europe, pourquoi monsieur Ludwig Serre n’est-il pas descendu sur le terrain avec huissier, pour faire constater et puis attaquer les masseurs des joueurs, qui n’étaient pas kinésithérapeutes ?

6/ Mr Serre, parle d’usurpation de titre. Mais avez-vous une preuve qu’une personne ait marqué sur sa plaque « kinésithérapeute » alors qu’elle ne l’était point ? Mythe ou réalité, paranoïa ou preuves réelles ?

7/ Quand j’ai envie d’un bon massage, je vais au SPA d’à côté, les massages sont excellents, et les kinés proches de chez moi ne peuvent jamais me recevoir faute de disponibilité.
Suis-je en infraction ?
A combien se monte l’amende ?

Suite de l'extrait

« Mais la question de la pratique illégal du massage ne doit pas nous détourner des autres activités qui portent atteinte au champ de compétences de notre profession, atteintes résultant de la pratiques d’individus non professionnels de santé qui usent de titres, reconnus ou non, affirmant agir dans l’intérêt de la santé, et quelques fois se substituant aux masseurs-kinésithérapeutes jusque dans certains services hospitaliers.

C’est ceux-là même qui cherchent parfois, en libéral, à s’associer à des masseurs-kinésithérapeutes afin que ceux-ci puissent leur servir de caution à leurs activités. C’est la raison pour laquelle le Conseil de Paris a réaffirmé récemment qu’un kinésithérapeute ne pouvait partager son local d’exercice avec un non professionnel de santé, dont notamment un ostéopathe non professionnel de santé.

L’Ordre ne peut pas lutter efficacement contre l’exercice illégal – comme les syndicats professionnels qui en ont toujours la compétence partagée – sans votre implication dans cette lutte. C’est vous, au quotidien, en lien avec la population et par vos pratiques, qui constituez le fer de lance de la promotion de la profession… »


Alors, là s’en est trop.
1/ Tout d’abord, les ostéopathes non-médecins non-kinésithérapeutes ont un titre reconnu par l’ETAT, l’ARS, et sont des agents de santé.

2/ Je tiens à vous rappeler que Monsieur le Professeur Bernard DEBRE, vous a exclus, vous kinésithérapeutes des négociations sur l’ostéopathie. (Rappelez-vous le courrier du Président du Conseil de l’Ordre Mr Jean-Paul David du 13 février 2012 adressé au Pr DEBRE).

N’oubliez pas, monsieur, que vous n’êtes pas médecins, que vous êtes des ouvriers spécialisés, des sous-traitants de la médecine, des para-médicaux.

La grande majorité d'entre vous, n'êtes kiné, que parce que vous avez raté le concours d'entrée en médecine, que votre niveau de compétence ne s'y prêtait pas.

Nous tenons à vous rappeler, que le préfixe « para » vient du grec, et signifie « à côté de », « en marge de », « presque ». Donc « presque médical, mais pas médical du tout »

3/ Pour quelles raisons vous en prenez-vous aux ostéopathes et non pas aux chiropraticiens ? Vous font-ils moins peur ? Peut-être ne marchent-ils pas sur vos plates-bandes ?

4/ Vous osez dire « individus…. affirmant agir dans l’intérêt de la santé ».
a/ "individus" a une connotation péjorative, méprisante. Le mot individu désigne aujourd'hui, selon le dictionnaire de l'Académie française, « une unité organisée ».

b/ Rappelez-vous, il n’y a pas si longtemps cette étude qui démontrait que la kiné respiratoire sur les enfants atteints bronchiolite, n’était d’aucune utilité, voire même néfaste… alors que depuis des années vous affirmiez le contraire, en pensant agir dans l’intérêt de la santé. Finalement, vous faites croire que la kinésithérapie est scientifique, alors qu’il n’en n’est rien.

b/ « et quelques fois se substituant aux masseurs-kinésithérapeutes jusque dans certains services hospitaliers. C’est ceux-là même qui cherchent parfois, en libéral, à s’associer à des masseurs-kinésithérapeutes afin que ceux-ci puissent leur servir de caution à leurs activités. »
Paranoïa ou réalité ? Ce discours aurait pu être écrit par Pétain ou Laval : ils sont partout ! Ils se servent de vous !


5/ « qu’un kinésithérapeute ne pouvait partager son local d’exercice avec un non professionnel de santé, dont notamment un ostéopathe non professionnel de santé »

Fichtre diantre !
Êtes-vous certain d’être dans la légalité en imposant cette règle ?

Dans la clinique d’à côté, il y a des ostéopathes exclusifs qui exercent. Ils travaillent avec des médecins et des kinés en bonne intelligence.

Si l’Ordre des Médecins (un médecin, c’est de bac + 9 au minimum à bac + 15 et des fois plus) accepte cette situation, comment se fait-il que l’Ordre des Kinésithéraputes (bac +2 ou + 3 et même encore certains sans le bac, eh oui !) se fassent plus royalistes que le roi, et n'acceptent pas cette situation ?

Moi qui croyais que les kinésithérapeutes étaient des pacifiques, j’ai plutôt l’impression que ce tract corporatiste est dans la droite ligne de l’Ordre… Nouveau



Formation en Hypnose Réservée aux Kinésithérapeutes, Ostéopathes, Ostéopathes Exclusifs



Rédigé le 05/07/2012 à 01:32 modifié le 31/05/2016


Lu 5406 fois





Commentaires articles

1.Posté par Contre-Ordre des Kinés le 05/07/2012 20:08
Pour ceux et celles qui n'ont pas lu le tract, où il est stipulé que les kinés n'ont pas le droit de travailler avec des ostéopathes exclusifs, alors, le voici. Une HONTE, une atteinte à la liberté !

Editorial
Chère Consœurs, Chers Confrères,
Les attentes des masseurs-kinésithérapeutes parisiens dans l’institution ordinale sont variées. Cela témoigne de leur espérance de changement et d’évolutions pour leurs conditions d’exercice et de reconnaissance.

Une des attentes fortes est la lutte contre l’exercice illégal de la profession, en particulier celui du massage, élément emblématique du détournement des activités propres aux masseurs-kinésithérapeute. Le Conseil de Paris a obtenu des résultats qui vous sont exposés au sein de ce bulletin. Conscients que l’impact de ces décisions judiciaires favorables à la profession est aujourd’hui limité au regard de l’ampleur de la pratique du massage et à l’usurpation de votre titre, ces résultats constituent un palier destiné à être utilisé pour des actions à venir, dont certaines sont déjà en cours.

Mais la question de la pratique illégale du massage ne doit pas nous détourner des autres activités qui portent atteinte au champ de compétences de notre profession, atteintes résultant de la pratique d’individus non professionnels de santé qui usent de titres, reconnus ou non, affirmant agir dans l’intérêt de la santé, et quelquefois se substituant aux masseurs-kinésithérapeutes jusques dans certains services hospitaliers.

C’est ceux-là même qui cherchent parfois, en libéral, à s’associer à des masseurs-kinésithérapeutes afin que ceux-ci puissent servir de caution à leurs activités. C’est la raison pour laquelle le Conseil de Paris a réaffirmé récemment qu’un kinésithérapeute ne pouvait pas partager son local d’exercice avec un non professionnel de santé, dont notamment un ostéopathe non professionnel de santé.

L’Ordre ne peut pas lutter efficacement contre l’exercice illégal – comme les syndicats professionnels qui en ont toujours la compétence partagée – sans votre implication dans cette lutte. C’est vous, au quotidien, en lien avec la population et par vos pratiques, qui constituez le fer de lance de la promotion de la profession, autant dans les champs de la prévention, du massage et du bien-être que dans ceux du soin et de la rééducation, quelque soient les techniques utilisées.

La lutte contre l’exercice illégal n’est pas la seule attribution de l’Ordre. Ce bulletin vous est destiné, et au-delà du fait qu’il témoigne des activités du Conseil de Paris, il entend vous apporter des informations utiles à votre exercice.

Cette Lettre n’est pas le seul média du Conseil ; le site Internet (http://paris.ordremk.fr) foisonne d’informations destinées à vous aider au quotidien dans votre exercice, et les conseillers ordinaux sont à votre disposition pour répondre à vos interrogations.
Vous souhaitant une bonne réception de cette Lettre, je vous adresse au nom du Conseil mes sincères et confraternelles salutations.

Ludwig SERRE
Président du Conseil



2.Posté par de Lasteyrie Pierre le 12/09/2012 13:59
Faut-il rappeler à l'ordre des kinésithérapeutes certains articles de leur code de déontologie ?

« Art.R. 4321-80.-Dès lors qu'il a accepté de répondre à une demande, le masseur-kinésithérapeute s'engage personnellement à assurer au patient des soins consciencieux, attentifs et fondés sur les données actuelles de la science."

ou encore

« Art.R. 4321-87.-Le masseur-kinésithérapeute ne peut conseiller et proposer au patient ou à son entourage, comme étant salutaire ou sans danger, un produit ou un procédé, illusoire ou insuffisamment éprouvé. Toute pratique de charlatanisme est interdite."

L'ostéopathie n'est pas suffisamment éprouvée scientifiquement. Quels sont les protocoles ostéopathiques qui ont été prouvés efficaces et confirmés par méta-analyse? aucun.

La pratique de l'ostéopathie par un professionnel de santé n'est pas interdite, mais un cumul du titre est un non sens vis à vis du code de déontologie.

Il ne reste plus qu'à séparer ces 2 activités clairement et ne plus cumuler ce titre de manière abusive...

3.Posté par Amélie Pouzou Ostéopathe le 09/10/2012 12:19
Je ne réagis pas souvent aux articles notamment ceux ayant pour but de nourrir des gueguerres interprofessionnelles.
Mais je ne peux m’empêcher d’être particulièrement choquée du ton de celui-ci.
La rivalité ostéo/kiné est une chose avérée, je ne suis pas assez « vieille » dans la profession d’ostéopathe pour avoir connu l’origine du problème, je suis juste « née » dedans, il est certain que lors de ma formation j’ai été « préparée » à mépriser ces kinés « pousseurs d’os », les mêmes qui étaient en formation continue dans le même établissement.
Je pense que cette rivalité et méfiance réciproque ne changeront jamais, elles se retrouvent d’ailleurs entre les médecins généralistes et les spécialistes, les psychologues et les psychanalystes, les partis politiques de même sensibilité, les pays frontaliers… Bref ainsi va le monde…

Certes l’éditorial de Ludwig Serre a peut être des petits relents poujadistes mais de là à le traiter de pétainiste… Ce n’est tout de même pas la même chose…

Savoir si les kinés sont de la main d’œuvre médicale, des médicaux ou des paramédicaux est débat inutile , d’ailleurs il y a un médecin généraliste qui m’envoie régulièrement des patients est ce que cela fait de moi une ostéo à la solde des médecins , une sous-traitante de la santé ? Cette situation me convient parfaitement.
D’ailleurs si dans un avenir radieux pour la profession nous étions incorporés dans le parcours classique de soin, je ne pense pas que nous ferions partie du haut de la hierarchie médicale…

Dire que nous traiter d’ « individus » est fort péjoratif me semble tout à fait ridicule quand deux lignes au dessus l’auteur dit qu’il pense que la majorité des kiné ne l’est pas par vocation mais par échec au concours de médecine, je souhaite lui rappeler que l’on devient kiné sur concours comme les dentistes et les sage-femmes, que la vocation n’est pas l’affaire que de quelques professions. Juger des compétences des kiné par rapport à ce concours est très dangereux, que penser alors des étudiants en ostéopathie qui ont raté le concours de médecine mais aussi de kiné ? Est ce que cela fait d’eux des incompétents qui s’achètent un diplôme dans une école privée ?

Enfin en réaction aux dernières lignes de cette article, je voudrais dire que le corporatisme n’est pas forcément mauvais, que notre belle profession en manque cruellement et que cela engendre des défauts de déontologie énormes des déviances professionnelles graves, que plus le temps passe sans que rien ne soit fait et plus la marche arrière sera difficile. Peut être qu’il est inutile de se gargariser de ses petites rivalités, alors que l’urgence est ailleurs !

Nouveau commentaire :

Pathologies & Traitements | Spécialités | Rebonds Actualités | Articles | Annuaires Praticiens | Formations | Livres relatifs aux thérapies complémentaires | Petites Annonces | Vidéos | Impatient Articles | Cabinets Hypnose, EMDR-IMO et Thérapies Brèves à Paris | Cabinet Hypnose, EMDR-IMO, Thérapies Brèves à Marseille | Recherche | Cabinet d'Ostéopathie, Hypnose Thérapeutique, EMDR & IMO, Thérapies Brèves Orientées Solution à Paris


Paris















Petites Annonces
Hypnose Infos
Hypnose à Paris, Ericksonienne, Thérapeutique, Médicale. Cabinets de Praticiens en Thérapie Brève, EMDR-IMO, Formation, Consultations et Avis

 

Paris, Marseille, Lyon, Toulouse, Nice, Nantes, Strasbourg, Montpellier, Bordeaux, Lille, Rennes, Reims, Le Havre, Saint-Etienne, Toulon, Grenoble, Angers, Dijon, Brest, Nîmes, Le Mans, Aix-en-Provence, Clermont-Ferrand, Tours, Limoges, Villeurbanne, Amiens, Metz, Besançon, Perpignan, Orléans, Mulhouse, Caen, Boulogne-Billancourt, Rouen, Nancy, Avignon, Valence, Cannes…


Trouvez un thérapeute dans votre département, Marseille...


01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96

Paris 75001 75002 75003 75004 75005 75006 75007 75008 75009 75010 75011 75012 75013 75014 75015 75016 75017 75018 75019 75020


Acupuncture , Aromathérapie, Art thérapie, Auriculothérapie, Chiropratique, Clarification, Coaching, Decodage Biologique, Drainages Lymphatiques, EMDR-IMO, Enneagramme, Etiopathie, Eutonie, Fasciathérapie, Fleurs de Bach, Gestalt-Thérapie, Homéopathie, Hypnose Ericksonienne, Hypnose Médicale, Hypnose Thérapeutique , Kinésiologie, Massage Sensitif, Médecine Traditionnelle Chinoise, Méthode Feldenkrais, Méthode Mézières, Naturopathie, Ostéopathie Ostéopathe , PNL, Phytothérapie, Produits Biologiques, Psychanalyse Psychanalyste, Psychologie Psychologue, Psychothérapie Psychothérapeute, Qi Gong, Rebirth, Reflexologie, Relaxation, Sexologie - Sexothérapie, Shiatsu, Somatothérapie, Sophrologie Sophrologue , Sympathicothérapie, Tai Chi, Yoga




Marseille


Liens Utiles Sites Thérapies Complémentaires - Mots clés les plus recherchés en Thérapies Complémentaires